Cuisine

Le ragoût de mes grands-mères

IMG_1589.JPG

Dans nos campagnes, les femmes souvent très économes, étaient très inventives. Elles faisaient mijoter pendant des heures toutes sortes de viandes avec des légumes, souvent des pommes de terre, le tout recouvert d’eau ; les légumes fondaient dans la sauce, un régal !!! Parfois elles ajoutaient une ou deux cuillerées de farine pour lier le ragoût.

Mes grands-mères faisait du ragoût avec les abats de volailles, cou, gésier, foie, cœurs. Ma belle-mère ajoutait même les pieds du poulet. Cela permettait de cuisiner deux plats avec un poulet ; le samedi un ragoût avec les abats, beaucoup de pomme de terre, du pain pour saucer, et le dimanche un bon poulet rôti.

La recette : pour deux personnes.

2 à 3 cous de poulet ( sur les photos, cette fois, il n’y a pas de cou)

2 à 3 gésiers

2 à 3 foies

graisse de canard ou beurre ou huile etc …

600 g de pommes de terre

300g de carottes

1 oignon, thym, laurier, persil, sel, poivre

IMG_1575

Faire dorer les abats dans la graisse brûlante, puis réserver.

Faire dorer les oignons émincés, les carottes en gros morceaux quelques minutes. Ajouter les pommes de terre entières ou en gros morceaux et remettre les abats, les herbes, saler et poivrer.

A ce moment, vous pouvez saupoudrez 1 cuillerée à soupe de farine si vous le désirez, cela permet d’obtenir une sauce un peu plus épaisse. Je ne le fais pas toujours, c’est selon l’envie du jour, et bien souvent les pommes de terre fondent et la sauce réduit suffisamment  pendant la cuisson pour lier la sauce.

Couvrir d’eau bouillante et laisser mijoter 1 h à 2 h, jusqu’à ce que les abats soient tendres. Remuer régulièrement pendant la cuisson.

Si vous n’avez pas ajoutez de farine en début de cuisson et si vous trouvez la sauce trop liquide , vous pouvez le faire lorsque la cuisson est terminée.

Mes grands-mères faisaient comme ceci : dans un petit bol mettre 1 cuillerée à soupe de farine, un peu d’eau et bien mélanger avec un petit fouet, ajouter un peu de jus de cuisson chaud en fouettant toujours, verser sur le ragoût bien mélanger et cuire encore quelques minutes.

Déguster bien chaud. Le ragoût est meilleur juste cuit car les pommes de terre sont fondantes, réchauffées elles sont un peu plus fermes.

IMG_1588.JPG

 

Publicités

12 réflexions au sujet de « Le ragoût de mes grands-mères »

  1. Merci ! Je suis contente que ma recette te plaise, surtout si tu mangeais des abats chez ta maman. Par contre je ne savais pas qu’il était difficile de trouver des abats. C’est vrai que j’ai de la chance, car mon mari élève une trentaine de poulets tout les ans pour nous et pour nos enfants, donc je ne manque jamais d’abats.
    Bonne soirée

    J'aime

  2. Moi aussi il y a des plats auxquels je ne tiens pas, chacun nos goûts et nos couleurs ! Comme toi, je trouve que les recettes, ou autres choses, un meuble, un vêtement, un arbre, une maison, un livre etc … qui ont une histoire c’est merveilleux. Il y a quelques jours, j’ai récupéré la vieille machine à coudre des années 1920 de ma grand-mère et je trouve fabuleux de poser mes pieds sur la vieille pédale ou elle posait les siens pour coudre !!!
    Merci de ton passage et bon week-end

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s